Cycle

19,00 TTC

Les photographies de Véronique L’Hoste et la nouvelle de François Borel-Hänni tissent des liens entre leurs deux univers. Les images et les mots des deux œuvres s’entremêlent.

Dans sa série « Cycle », Véronique L’Hoste développe un univers chromatique épuré – bleu, gris, vert – où chaque détail semble à sa place, comme calculé. Elle utilise la performance, se met en scène seule et crée des formes immaculées semi-humaines drapées de glace ou de marbre. Dans la plénitude de paysages refermés ou enfermés elle nous plonge dans un monde mystique en lien avec la renaissance perpétuelle. « Cycle » est le premier titre de la collection PhotosMots.

   Photographies de Véronique L’Hoste
   Nouvelle de François Borel-Hänni

Une forme, à l’identité indéfinie, qu’appellent les énergies de la terre, naît de la blancheur et se dresse peu à peu. Elle émerge, solitaire, d’une eau à peine troublée et fixe, immobile, le peuple des arbres et des nuages, s’interrogeant sur la vie. Débute alors une longue errance où se succèdent intérieur et extérieur, monde des hommes et paysages de forêts, de collines et de plaines.
Le monde des vivants est-il vraiment celui que nous croyons ? Un passage est suggéré, un glissement s’opère vers un ailleurs, peut-être une résurrection, peut-être un au-delà. Mais, quel est-il ? Réalité étrange ou vision surgie des profondeurs de l’inconscient, cet ailleurs dévoile une végétation majestueuse et sereine, de plus en plus présente, annonciatrice d’une fin nouvelle.
Par ses réalisations sobres, épurées, Véronique L’Hoste nous interroge sur la naissance, la vie, la mort, l’au-delà. Inspirée par les grands espaces, elle met en scène des silhouettes drapées qui s’ancrent au sol pour s’y ressourcer, avant de regagner leur demeure. Ces formes sans identité disent le besoin vital de l’homme de reprendre contact avec la terre nourricière, de la retrouver chez lui, dans son quotidien, de la magnifier jusqu’à la placer au centre de son monde. Mais cette terre, ironie du sort, finira par le rappeler à elle.
Les performances réalisées par la photographe avec son déclencheur, explorent ce retour à la pureté originelle, dans un blanc lumineux et omniprésent. Les aléas du moment – le craquement d’une branche, une brise enveloppante – interviennent à leur manière, tels des instants de grâce inattendus.

 

A shape – unidentified entity – called upon by the Earth’s energy, born from whiteness which slowly rises. It emerges, lonely, from still water and stares at a world of trees and clouds wondering about life itself… The beginning of a long journey as it wanders inside and outside in a world of mankind, forest, hills and plains.
Is the living world really the way we see it? A passage is suggested, then shifts towards another. Resurrection? Perhaps beyond? But what is it? A strange reality or a vision which emerges from deep inside the subconscious. This elsewhere, unveiling majestic and serene vegetations, growing and growing towards a new ending.
Through her sober and pared down work, Veronique L’Hoste considers birth, life, death and beyond. Inspired by vast spaces, she shows silhouettes draped in a soft white veil anchored to the ground, recovering before leaving. These anonymous forms demonstrate man’s vital need to reconnect with Mother Nature, to greet her in his daily life, to idealise her, placing her in the centre of his world. But, in a twist of fate, in the end she will greet him to finally rest.
Through her lenses, the photographer contemplates this return to simplicity and purity through a luminous and ever present colour white. Naturally interacting with nature’s unexpected sacred voices: an enticing breeze or the sounds of cracking branches.

Véronique L’Hoste

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Descriptif technique

Impression couleur offset numérique
1 cahier extérieur de 20 pages (110×160 mm) + 1 cahier intérieur de 32 pages (150×205 mm)
Reliure origami sans col ni couture, assemblage à la main
510 exemplaires numérotés dont 10 exemplaires en tirage de tête et 250 signés par les auteurs
Imprimé en France, dans le Grand-Est
19 €
Parution : mars 2017
ISBN 978-2-9560038-0-9

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

En savoir plus sur les auteurs

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Poids 0.250 kg
Dimensions 15 × 20.5 × 0.5 cm

2 avis pour Cycle

  1. Revue de presse

    A lire : « Une forme, à l’identité indéfinie, qu’appellent les énergies de la terre, naît de la blancheur et se dresse peu à peu. », sur le blog de Photographie Mon Amour

  2. Revue de presse

    En savoir plus sur la genèse du projet : souscription en ligne

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Vous aimerez peut-être aussi…

Shopping Cart